Vous êtes ici : Accueil > Le Web de Jean Moulin A > INFOS CLASSES DE DECOUVERTE > Classe de neige M.Nicolas "les derniers trappeurs" > Les infos du jour > Samedi 19 janvier : Donnez-nous de la neige, donnez-nous des traîneaux et (...)
Publié : 19 janvier 2013
Format PDF Enregistrer au format PDF

Samedi 19 janvier : Donnez-nous de la neige, donnez-nous des traîneaux et gardez le reste !

3ème jour

[*Donnez-nous de la neige, donnez-nous des traîneaux et gardez le reste ! Rasmussen, Explorateur polaire.*]

Ici le paysage est magnifique, nous sommes entourés de montagnes boisées enneigées.
Nous avons testé nos 2 traîneaux luges d’exploration. Quelle excitation ! Et quelle émotion pour le maître !
Les traîneaux en chaîne sont performants et très solides…
Sur les pentes, ils filent sur la poudreuse, on en prend plein la figure, c’est génial.

Le soleil est présent. Demain première journée d’exploration en traîneaux.
La température est de – 1,5 ° C. Nous nous amusons beaucoup, ce lieu est fait pour le bonheur des enfants. La neige fait 20 cm d’épaisseur. Demain nous partirons avec les repas sur les traîneaux, les gourdes d’eau, des thermos remplis de chocolat chaud et de thé inuit que nous avait rapporté notre ami ethnologue polaire Sylvie Teveny, le tout emballé dans des peaux de mouton tannées exprès pour notre projet.

Notre responsable d’exploration Bahrat a préparé les jumelles, les boussoles, les cartes et le GPS de Patrick . Le maître nous a transmis ce matin en classe les lectures géographiques des courbes de niveaux, ainsi nous aurons un dénivelé de 217 m entre le chalet et notre lieu de destination. Là, Marion, ingénieur faunique nous attendra pour un autre dénivelé de 300 m pour l’observation à la jumelle et la lunette des bouquetins, des chamois et du fameux rapace dont nous a parlé Patrice Potier, fauconnier : le gypaèthe.

Kalim et Sofiane ont préparé le matériel naturaliste, d’ailleurs Sofiane s’est lancé dans la réalisation d’une « planche » de tous les animaux de la montagne, il est vraiment très doué en dessin.

A noter que pour le repas trappeur de l’expédition du 22 janvier, le grand frère de Noëllia qui a travaillé en tant que cuisinier au Georges 5, nous préparera une recette pour nous. Le maître nous a dit que cela lui a fait pensé à l’explorateur Mike Horn qui lors de sa traversée de l’Arctique avait des petits sacs repas concoctés par un grand chef parisien, histoire de lui donner du courage ! Nous, on n’est pas Mike Horn, mais on va se régaler avec cette recette !

Voilà, tout le monde ici se porte bien, à quelques heures de notre première expédition d’hiver en traîneaux, nous vous saluons et vous proposons à la méditation ces 2 pistes parmi les 10 de notre ami François Cayol : persévérer dans ce que l’on a choisi de vivre et puis aimer la vie sauvage et la défendre !

[*A bientôt, Raphaël et son équipe de journalistes et de photographes, Carla, Imane, Noëllia, Johann
*]